Mon compte


Créer un compte

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Solutions naturelles pour prévenir les maladies cardiovasculaires (2)

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

Dans le numéro 516 de Stella Maris, nous vous avons présentés les risques et maladies qui touchent les artères et leurs conséquences sur la santé. Pour continuer sur le même sujet, nous vous proposons ici des traitements naturels, pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

Que faire alors pour éviter la chirurgie ou le cycle médicamenteux dans les maladies cardio-vasculaires?
Même si de nos jours les gens ne tiennent pas en place, voyageant aux quatre coins du monde et se déplaçant de plusieurs centaines de kilomètres pour quelques jours de congé, en réalité, ils sont plus sédentaires durant la semaine et bougent peu.
Une explosion de problèmes de santé surgissent par le fait que beaucoup de personnes sont assises au bureau ou affalés sur le canapé devant la télévision. Plus on reste assis, plus il est évident que les problèmes de circulation sanguine, surtout dans les jambes, se multiplient.
L’OMS précise que le mode de vie sédentaire double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et augmente les risques de cancer du côlon, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de troubles lipidiques, de dépression et d’anxiété. A cela, il faut ajouter que la sédentarité crée aussi des hémorroïdes, le syndrome des jambes lourdes, les varices, les phlébites, les thromboses veineuses et la rétention d’eau pour une majorité des femmes. De 60 à 85% de la population mondiale a une vie trop sédentaire.
Les jambes et les pieds qui sont des membres éloignés du cœur souffrent le plus. Ils demandent plus d’exercices pour être bien irrigués.
Les problèmes sanguins ne touchent pas seulement les personnes âgées mais encore tous ceux qui travaillent, car ils sont inactifs parce que trop longtemps assis devant un écran d’ordinateur, dans leur camion, sur leur tracteur, etc.
A l’échelle mondiale, une personne sur trois âgée de 15 ans ou plus manque d’exercice physique ou de mouvement. 17,3% de la population mondiale vit dans des pays développés où la vie sédentaire est omniprésente. Le fléau du sédentaire se propage en Amérique et au Proche-Orient où une femme sur deux est toujours sédentaire. Les femmes sont d’ailleurs plus touchées que les hommes par les problèmes de jambes.
Les jeunes sont également de plus en plus touchés par les problèmes sanguins. Dès 20 ans, ils peuvent souffrir de problèmes circulatoires et d’hémorroïdes.

Que faire pour réduire les problèmes cardio-vasculaires et sanguins?
Voici quelques conseils judicieux qui peuvent vous aider à améliorer votre santé cardiovasculaire avec l’âge.
    – Faites au moins 10 000 pas par jour; bien des cardiologues préconisent la marche 4 à 5 km quotidiens pour stimuler les organes, lutter contre la cellulite, faciliter l’élimination toxinique et réactiver la circulation sanguine pour éviter les sténoses, les varices, les phlébites et les thromboses et garder une bonne pression sanguine. On fera aussi, si possible, du vélo sur route, en salle ou du rameur 20 minutes par jour. Cette activité développe les muscles et accélère la circulation sanguine.
    – Marchez, jardinez, nagez, allez au travail en bicyclette, faites un footing après votre travail, etc.
    – Portez des bas de contention en cas de problème circulatoire chronique dans les jambes.
    – Explorez les remèdes naturels: les régimes alimentaires, les plantes dépuratives et stimulatrices de la circulation sanguine.
    – Reposez-vous assez tôt le soir pour aider votre corps à éliminer les toxines qui surchargent le sang et ralentissent sa circulation.
    – Evitez le pain blanc, les viennoiseries à la farine blanche, la farine blanche, les sucreries, les huiles raffinées, la margarine, l’excès de beurre et le sucre blanc. Tous ces produits surchargent le sang et le rendent plus lourd, plus sirupeux augmentant ainsi l’usure de l’épithélium (fine couche empêchant l’adhérence du sang à la paroi des artères) et induisant des sténoses et des plaques d’athérome préjudiciables à la santé artérielle. Sachez que le pain blanc ne contient plus que de l’amidon qui se transforme en glucose et en graisse dans l’organisme. Le sucre de l’amidon fait augmenter l’euglobuline alpha 2, un composant du sang qui rend le sang plus sirupeux et épuise le cœur et les artères.
    – Evitez de boire des boissons gazeuses fruitées (sodas) et des jus de fruits chimiques qui contiennent beaucoup de sucre blanc. Cela favorise l’obésité, alourdit la circulation sanguine et affaiblit le rythme cardiaque.
    – Evitez les alcools forts, les liqueurs à forte teneur d’alcool (cognac, whisky, vodka, etc.), toutes les liqueurs digestives ainsi que les vins doux à 16° et le vin de table avec excès. L’alcool rigidifie les artères, les veines et les capillaires préparant des infarctus, des hémorragies et des AVC lourds de conséquences.
    – Evitez, mesdames, les contraceptifs hormonaux et le tabac. Cette conjugaison augmente de 250% le risque cardiovasculaire d’AVC, de thrombose et de phlébite chez la femme.
    – Modérez votre consommation d’alcaloïdes (les ptomaïnes de la viande, le thé, le café, le chocolat et la nicotine), car le tout conjugué avec excès conduit à une dégradation assez rapide du tissu sanguin et à un fragilisation des artères et des veines avec un risque d’hémorragies internes, de sténoses coronariennes et de ramollissement cérébral par manque d’irrigation du cerveau.
    – Prenez des huiles essentielles salutaires à une bonne circulation. Parmi celles-ci, nous avons l’ail qui fluidifie le sang et active sa circulation; la cannelle agissant sur la régularité sanguine; le cyprès et le carvi agissant sur la dépuration sanguine et une meilleure fluidité: le citron, la lavande, la marjolaine et l’ylang-ylang sont tous des hypotenseurs évitant la forte pression sanguine et l’usure des artères; l’hysope, le romarin, la sauge et le thym sont des hypertenseurs donnant un coup de fouet à une tension trop basse et à un ralentissement de la pression sanguine.

Que faire pour avoir une bonne circulation sanguine?
Il faudra remplir certaines conditions alimentaires salutaires à une bonne fluidification sanguine en permanence.
    – Mangez plus de fruits et légumes, du pain complet de petit épeautre non hybridé. Ce dernier contient l’ensemble des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments et 27% de protéines.
    – Diminuez votre ration en viande grasse, en fromage gras et fermenté. Mangez des œufs, du beurre, des poissons gras riches en oméga-3, des fruits secs, de la levure alimentaire, des fruits rouges et buvez des jus de raisin, de pomme, de pamplemousse, de myrtille, de cassis riches en antioxydants et œuvrant à liquéfier le sang pour une meilleure circulation. Les jus de citron et d’orange sont aussi d’excellents jus de fruits favorisant la fluidité du sang et une meilleure tension.
Les plantes ou fruits favorisant une bonne fluidité sanguine
La vigne rouge est riche en substances actives anti-oxydantes qui retardent le vieillissement prématuré des vaisseaux sanguins. Dans le raisin, les oligo-proanthocyanidines dans les pépins soulagent les symptômes d’insuffisance veineuse et protègent des varices. La quercétine que l’on retrouve dans les feuilles est efficace pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse. Le resvératrol, un polyphénol de la peau du raisin rouge, améliore grandement la santé cardiovasculaire. La vigne rouge réduit l’hypertension chez les hommes et accroît la résistance de la paroi veineuse. La vigne rouge est aussi un tonique veineux et capillaire et un régulateur de la circulation sanguine. Elle agit avec la fumeterre contre la couperose, les varices et les hémorroïdes. Le jus de raisin agit aussi sur les troubles de l’hypertension et décongestionnent le foie. Il œuvre à une purification du sang et facilite sa fluidité.
Le cassis est un excellent antioxydant et il est remarquable pour la circulation sanguine car il est hypotenseur (il diminue la pression sanguine) et vasodilatateur (il détend la paroi des vaisseaux) facilitant l’augmentation du débit sanguin et permettant de faire baisser la tension. L’infusion de feuilles de cassis augmente la résistance des capillaires et calme les troubles circulatoires de la ménopause. Le jus de cassis purifie le sang, éliminant l’acide urique et l’urée.
L’olivier par sa feuille est la plante efficace pour réduire l’hypertension artérielle. Des gélules de poudre de feuilles d’olivier et des infusions de feuilles d’olivier agissent sur la pression artérielle et la font baisser. L’olivier purifie le sang et diminue l’excès de glucose dans le sang. Il est donc antidiabétique. Il agit aussi très bien contre l’athérosclérose. L’alternance d’infusions d’aubépine et de feuilles d’olivier diminue l’hypertension et protège la résistance du tissu artériel et veineux. L’extrait de feuille d’olivier, comme l’infusion, sont aussi efficaces pour faire baisser la pression artérielle que le captogril, un médicament chimique hypotenseur.
La myrtille est un fruit aux richesses curatives multiples. C’est un antioxydant très puissant agissant sur le vieillissement prématuré, améliorant la vision nocturne, efficace dans les troubles circulatoires, le risque de cancer et les maladies dégénératives. Le jus de myrtilles et l’infusion de feuilles agissent sur l’insuffisance veineuse et favorisent le retour veineux des extrémités du corps vers le cœur. Avant les opérations ORL (oto-rhino-laryngoliques), ceux qui ont pris des extraits de myrtilles ou des jus de myrtilles ont manifesté moins de saignements durant l’opération et aucune hémorragie par la suite. C’est un signe que la myrtille contrôle bien la pression sanguine. Le jus de myrtilles augmente la résistance des capillaires, draine l’acide urique, purifie le sang, agit sur bien des troubles circulatoires et nettoie le sang de ses excès de glucose et de colibacilles (bactéries de la flore intestinale). Boire régulièrement du jus de myrtilles ou prendre des infusions de feuilles de myrtilles ne peuvent que vous faire du bien tant ce fruit et cette plante ont des bienfaits pour la santé.
L’aubépine est aussi une plante active dans la circulation sanguine. Elle est tonicardiaque, hypo–tenseuse et permet de dilater les vaisseaux pour accepter momentanément une pres-sion sanguine plus forte. Elle agit également contre l’athérosclérose et protège l’épithélium des artères en accroissant leur tonicité et leur souplesse. Elle évite les palpitations et les douleurs cardiaques en fluidifiant le sang et en calmant le système nerveux. Quatre fois par semaine une bonne tisane d’aubépine est un trésor pour la circulation sanguine.
L’hamamélis se prend en tisane et a un pouvoir décongestionnant. C’est un vasoconstricteur veineux: il rétrécit les vaisseaux sanguins et permet d’accroître la pression sanguine. L’hamamélis est un tonifiant veineux: il améliore l’élasticité veineuse. C’est aussi une plante régulatrice de la circulation et hémostatique qui favorise la coagulation sanguine arrêtant l’hémorragie. L’hamamélis agit sur les varices, les hémorroïdes, les phlébites, les ulcères variqueux et la varicocèle (dilatation variqueuse de la veine du testicule gauche généralement).
Le marron d’Inde est un arbre dont on utilise le fruit décortiqué, l’écorce et la feuille. L’esculoside est un glucoside tiré des semences et de l’écorce et il est indiqué dans les affections veineuses. Le marron d’Inde en tisane ou en écorce est un vasoconstricteur et un tonique nerveux activant la pression sanguine faible. C’est aussi un fluidifiant sanguin. On l’utilise pour combattre les hémorroïdes, les varices et la varicocèle.

La synergie de toutes ces plantes
Il est certain que la combinaison de toutes ces plantes accroît leur efficacité globale sur la circulation sanguine. Chaque plante apporte des substances actives différentes et leur complémentarité permet une meilleure santé sanguine. Chacune de ces plantes offre des bienfaits naturels allant au delà de l’effet sur le système circulatoire. Elles ont des effets anti-cancer, anti-vieillissement, anti-diabète, et agissent contre les maladies dégénératives, la baisse de la vue, la fatigue cardiovasculaire, etc.
Prendre des jus de raisin rouge, de cassis et de myrtilles coupés d’eau est une merveilleuse boisson qui, par ses antioxydants, protège le corps de l’accumulation de radicaux libres (déchets cellulaires) qui encrassent les organes et surchargent toujours le sang et diminuent sa fluidité.
Les plantes conjuguées (aubépine, olivier, feuilles de myrtille, de cassis, marron d’Inde et hamamélis) soit en gélules, soit en tisanes, font leur travail doucement mais sûrement. Elles désintoxiquent et régénèrent notre corps et protègent notre capital cardiovasculaire si nécessaire, pour un bon fonctionnement organique, glandulaire et cérébral.
Investir dans une banque son capital financier, c’est bien et judicieux pour ses vieux jours, mais investir dans le bon fonctionnement de son système sanguin, c’est encore plus intelligent pour jouir de son capital bancaire plus longtemps. A quoi sert d’avoir une fortune si on est victime d’un système cardiovasculaire déficient qui nous empêchera d’en jouir!
La santé n’a pas de prix mais savoir comment la garder, la préserver du mal insidieux, c’est une sagesse à connaître et à vivre qui, hélas, se perd. Que cet article vous aide à la retrouver!

Père François Zannini
Naturopathe