Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Mystère de la Nativité, mystère pour la Vie éternelle

Mirella Pizzioli

Jésus, un jour tu m’as demandé si je voulais témoigner de toi dans le monde. Je le fais Seigneur. (Je prends ma petite croix)
«Viens à mon aide, viens à l’aide de tous tes enfants qui sont ici maintenant, écoute leur cœur, je sais que tu es présent, je sais que tu écoutes. Jésus, miséricorde infinie, merci.
Jésus, apprends-nous à aimer, apprends-nous à prier, apprends-nous à pardonner. Jésus, par ton très précieux Sang, guéris maintenant tes enfants, tous ceux qui sont ici, guéris-les du mal et de toute souffrance.»

Jésus en famille

Mes amis, dans le Christ Jésus, il y a la nature humaine et la nature divine. Sur terre, Jésus a vécu comme nous tous; il a aussi eu un père, Joseph. Il avait une famille, une mère et un père, une famille sainte! Que d’amour dans cette petite sainte Famille!
Nous sommes émus en les regardant et en nous demandant pourquoi nos familles ne sont pas saintes. Que nous manque-t-il pour avoir, pour être une sainte famille?
Et Joseph? Chers amis, que pouvons-nous dire de Joseph? Tant, tellement… et on ne parle presque jamais de lui, Joseph, l’époux de Marie, c’est le plus grand saint du ciel parmi tous les saints.
Saint Joseph a souffert plus qu’on ne le croit, combien de fardeaux et de tribulations il a subis pour avoir été choisi par Dieu comme «Epoux» de la Vierge Marie! Combien ils se sont aimés, Marie et Joseph, Marie pour son Joseph et Joseph toujours prêt, avec son amour, avec sa protection, au côté de sa sainte Epouse, la Mère de Jésus. Il n’est comparable à aucun autre saint. Tous les saints ont dû attendre leur mort terrestre pour jouir de Dieu; Joseph et Marie ont pu jouir de Dieu déjà sur terre.
Joseph a exercé une infinité de tâches concernant Jésus. Avec le titre d’époux, il a défendu l’honneur du Fils et de la Mère, un ange lui a parlé! Joseph a inscrit Jésus au registre de l’empire et l’a fait entrer parmi les citoyens du monde. En accomplissant le rite de la circoncision, il introduit Jésus dans le peuple de l’Alliance. Il protège Jésus et Marie dans leur fuite vers l’Egypte, toujours avec l’aide des anges! C’est lui qui a amené Jésus à Nazareth, (le Nazaréen). Joseph lui a procuré la nourriture, des vêtements, il l‘a élevé, lui a appris un métier, «le fils du charpentier», il lui a enseigné la prière et la connaissance du monde.

Devant la grotte de Bethléem

Joseph et Marie, ensemble, pour remplir l’obligation impériale du recensement, se rendirent à Bethléem, leur ville d’origine, et pendant leur séjour, les jours de l’accouchement furent accomplis pour Marie. Son épouse accouche et dans le chaos et la confusion de ces jours-là, avec la douleur au cœur, il ne trouve pour elle aucun endroit adapté à sa condition. Un seul refuge, une grotte, une caverne peut-être, servant d’abri aux animaux et aux bergers. Dans cette grotte, qui devient une grotte sainte, le Fils de Dieu est né.
Il n’y a ni temps ni espace… et maintenant nous sommes devant cette grotte sacrée… avec l’Enfant Jésus. Nous qui connaissons l’histoire, que ressentons-nous dans nos cœurs pour ce divin Enfant? Pour sa sainte Mère? Pour son saint père?
Est-ce que nous méritons tout cela? Je ne sais pas! Mais si Dieu le Père le voulait et l’a permis… pourquoi l’a-t-il permis? Pourquoi a-t-il tellement confiance en ses enfants, que malgré notre désobéissance, il nous aime encore? Son amour est vraiment immense et inatteignable!
Saint Joseph a participé comme aucune autre personne humaine, à l’exception de Marie, au mystère de l’Incarnation. Droits et devoirs d’un saint père, modèle de contemplation, modèle pour toute l’Eglise.

Né, mort, Ressuscité… pour nous!

Chers amis, la naissance de Jésus ne peut que nous faire penser à notre mort et à notre résurrection… naissance, mort, résurrection. Si nous “séparons” le saint Noël de la passion, de la mort et de la résurrection de Jésus, Noël ne devient qu’une “vision poétique” de la naissance et de la vie. Mes amis, ce n’est qu’à la lumière de la résurrection que le saint Noël apparaît comme la proposition concrète de la Miséricorde de Dieu. Pour sauver l’humanité, Jésus se fait homme parmi les hommes, il se fait homme pour partager avec nous et comme nous toute notre expérience, sauf le péché, pour nous racheter, pour faire de nous des frères et des enfants de Dieu.
Jésus est né dans une grotte et il est enterré dans une grotte, Marie l’enveloppe dans des langes, et il me vient à l’esprit les bandages pour sa sépulture. Marie le dépose dans une “crèche” et Jésus devient “Pain de Vie descendu du ciel”. Marie, plaçant mystérieusement Jésus dans la crèche, “offre” son fils “comme nourriture aux hommes”.
Nos pauvres corps, nos pauvres âmes, assoiffés, fatigués, malades, puisent leur énergie vitale dans le Corps et le Sang du Christ Jésus dans la très sainte Eucharistie.
Chers amis et les anges? Les revoilà encore, les Anges!
Ils parlent, ils transmettent aux bergers l’annonce de la naissance et les invitent à entrer dans la grotte de la Nativité… ils parlent aux femmes devant le tombeau… toujours et encore les anges.
Les bergers, les tout derniers, voient Marie, Joseph, l’Enfant; ils croient et deviennent les premiers témoins de la naissance du Sauveur… les femmes sont les premières à voir le tombeau vide.
Jésus est ressuscité!

Témoin de la Vie après la vie

Chers amis Jésus est né… Jésus est ressuscité… Jésus est ici avec nous, maintenant aussi, pour toujours et pour toujours les portes du paradis se sont ouvertes.
Un jour, Jésus, tu m’as demandé: «Veux-tu être témoin de la vie après la vie?»
Je le fais, Seigneur.
Nos proches sont ici, mamans, vos enfants sont ici, ne pleurez pas, ils sont vivants, vous ne les avez pas perdus, ils vous attendent, tout le monde nous attend, ils marchent à nos côtés, nous aussi nous voulons marcher avec eux et avec eux un jour vivre pour toujours dans le monde de la Lumière. Ce jour-là, nous verrons Dieu Jésus tel qu’il est, comme nos proches au ciel le voient déjà. Nous vivrons libres comme des esprits libres, dans un “monde” de Lumière et de grâce, nos pensées parfaites, nos pensées d’amour… prendront de belles formes. Nous serons comme des anges, enfants de Dieu, douceur et paix, pour toujours. Plus de luttes, plus de combats, seulement l’amour et la paix, nous serons comme il est, infini et éternel.
Merci. Merci à toi, Père éternel, Créateur du ciel, de la terre, source de Vie. Merci à toi, Esprit Saint d’Amour, souffle, puissance de Dieu. Merci à vous, anges, créatures lumineuses, dans l’espace sans espace, dans le temps sans temps, gardiens, nos amis. Merci à toi, Joseph, saint modèle, époux parfait, patron de nos familles. Merci à toi, Marie, Vierge, très sainte, Immaculée, Reine des Anges, notre Mère. Merci à toi, Jésus, bienheureux, très doux, saint Enfant Jésus, lumière du monde, notre Sauveur.
Chers amis, de tout mon cœur, je vous souhaite les plus belles choses. Sanctifiez vos familles, soyez de bonnes mères, de bons pères, bénissez vos fils, vos filles et vous, filles et fils, soyez saints, bénissez vos parents, bénissez le Seigneur, priez les anges.
Et puisque nous avons parlé un peu du saint Noël, permettez-moi de dire à tout le monde: “à tous et pour tous, un saint Noël de paix et de joie, que Dieu vous bénisse.”»

Votre amie, Mirella

Mots-clés