Mon compte


Créer un compte

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Des temps difficiles vous attendent

Zaro - Ile d’Ischia - Italie

A Simona, le 8 octobre 2020
«Mes enfants bien-aimés, je vous remercie d’avoir répondu à mon appel, de vous voir ici me remplit le cœur de joie. Merci les enfants, merci pour ce que vous faites pour moi, je vous aime.
Mes enfants, Dieu le Père attire à lui de nombreuses ronces dont il tire les plus belles roses. N’oubliez pas, le médecin est au service des malades, pas des bien-portants.
Mes enfants, celui qui veut être le premier deviendra le dernier, celui qui veut être le plus grand qu’il devienne le serviteur de ses frères, celui qui veut l’amour, qu’il donne l’amour, celui qui veut la paix, qu’il soit porteur de la paix, celui qui veut la joie qu’il apprenne à donner la joie.
Mes enfants, faites aux autres ce que vous voulez qu’on vous fasse, aimez et ne haïssez pas, bénissez et ne maudissez pas, justifiez et ne condamnez pas.
Aimez les enfants, aimez, alors seulement vous serez vraiment inondés de la paix de Dieu. C’est à vous, mes enfants, c’est seulement à vous de décider de votre vie, moi je vous enseigne le chemin qui mène au Seigneur, c’est à vous de le suivre et d’accepter les enseignements.
Mes enfants, depuis longtemps je viens à vous par la miséricorde infinie du Père, je viens vous avertir, vous réconforter, vous montrer la porte qui mène au Père, vous donner la paix, l’amour et la joie. Je vous aime, les enfants, il ne tient qu’à vous de suivre le bon chemin, d’écouter et de mettre en pratique mes enseignements. Je vous aime, mes enfants, je vous aime. Je vous donne maintenant ma sainte bénédiction. Je vous remercie d’être accourus à moi.»

A Angela, le 8 octobre 2020
«Mes enfants, je vous aime, je vous aime beaucoup et mon plus grand désir est de vous sauver tous. Une fois de plus, je suis ici par l’immense miséricorde de Dieu, je suis ici par son immense amour.
Mes enfants, le monde est de plus en plus pris par les forces du mal. Vous devez bien connaître Dieu, car c’est la seule façon de vous sauver. Malheureusement, tout le monde ne connaît pas Dieu, mais vous êtes de plus en plus distraits par les fausses beautés que le monde vous montre.
Enfants bien-aimés, Dieu doit être aimé chaque jour et c’est seulement ainsi que vous pourrez le connaître. Beaucoup pensent que c’est seulement avec la prière et la sainte messe quotidienne que l’on peut connaître Dieu, sûrement vous le connaissez et vous le rencontrez, parce qu’il est vivant et vrai dans l’Eucharistie, mais Dieu doit être connu en lisant les Saintes Ecritures et beaucoup de persévérance.
Mes enfants, Dieu est amour et comment pouvez-vous dire que vous aimez Dieu, si vous n’aimez pas vos frères et sœurs? Dieu est l’amour sans limites. Bien-aimés, je vous supplie une fois de plus de vous aimer les uns les autres.
Ici, c’est mon bois béni et si je vous appelle ici, c’est parce que je veux que “piano piano” vous ouvriez vos cœurs et que vous appreniez à mieux connaître Dieu.
Mes enfants, ce soir aussi, je vous invite à prier pour mon Eglise bien-aimée et pour tous mes fils de prédilection. L’Eglise est en grave danger, je vous demande de prier pour que le vrai Magistère de l’Eglise ne soit pas perdu.»
J’ai ensuite prié avec Maman et à la fin elle a béni d’abord les prêtres présents et ensuite tous les pèlerins et tous ceux qui s’étaient recommandés à mes prières.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

A Simona, le 26 octobre 2020
«Mes enfants, des temps difficiles vous attendent. Mes enfants, je dis cela non pas pour vous effrayer mais pour vous admonester, pour vous faire changer votre conduite erronée, pour vous montrer le chemin du royaume du Père, pour être sauvés.
Mes enfants, priez, priez pour mon Eglise bien-aimée» (alors que Maman disait cela, j’ai vu Jésus crucifié). «Priez, mes enfants, pour mes fils de prédilection, les prêtres bien-aimés qui aiment le Christ comme il les aime, qui n’oublient jamais leurs vœux, qui sont cohérents et constants, qui se souviennent toujours de l’amour avec lequel ils ont choisi de devenir prêtres, sans jamais oublier l’ardeur avec laquelle ils ont célébré leur première sainte Eucharistie. Mes enfants bien-aimés, priez pour eux, priez les enfants, priez.
Ma fille prie avec moi.»
J’ai longtemps prié avec Maman pour la sainte Eglise et pour tous ceux qui se sont confiés à nos prières, pour tous les malades de corps et d’esprit, pour tous ceux qui sont présents. Puis Maman a repris:
«Mes chers enfants, je vous aime et je continue de vous demander de prier, je continue de vous demander d’aimer, de vous confesser, de participer à la sainte Eucharistie, de vous agenouiller devant le Saint-Sacrement de l’autel. Je vous demande tout cela, mes enfants, seulement par amour, parce que je vous aime d’un amour immense et je veux vous voir tous sauvés dans la maison du Père.
Je vous donne maintenant ma sainte bénédiction.
Je vous remercie d’être accourus à moi.»

Mots-clés