Mon compte


Créer un compte

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Je vais renouveler la sainteté du sacerdoce dans mon Eglise

«In Sinu Jesu - Lorsque le Cœur parle au cœur»

Ecoute-moi et je te parlerai.
Mon Cœur déborde d’amour pour toi et, quand on aime, on a beaucoup de choses à se dire – ensuite, il y a une communion dans l’amour plus profonde que toute parole, dans le silence qui unit les âmes à moi. je te donnerai aussi ce silence.
Je t’ai choisi pour vivre en mon amitié. Laisse-moi répondre comme je l’entends aux désirs de ton cœur. Dans ce que je te donnerai, il n’y a rien d’amer, d’empoisonné, de trompeur – Je te donnerai seulement ma lumière, ma vérité, ma douceur, mon amour, et une participation à tous mes états intérieurs et à tous mes mystères. Je vais te faire pénétrer dans le sanctuaire, au plus intime de mon Cœur, là où j’adore mon Père comme son prêtre éternel, et où je m’offre moi-même à lui comme perpétuelle victime d’amour.
C’est ce que je désire donner à tous mes prêtres, mais ils doivent d’abord consentir au don de mon amitié et vivre, comme Jean l’a vécu, dans l’intimité de mon Cœur et du Cœur Immaculé de ma Mère.
Je vais renouveler la sainteté du sacerdoce dans mon Eglise. Je vais répandre l’Esprit Saint sur tous mes prêtres sous la forme d’un Feu purificateur.1 Ceux qui accueilleront ce Feu en ressortiront comme l’or du creuset, rayonnants de sainteté et dotés d’une merveilleuse pureté visible pour tous. Ceux qui refuseront mon Feu s’y consumeront. Ils seront semblables aux branches stériles que l’on coupe et que l’on met de côté pour les brûler.2
Le Feu de mon Cœur est la Vive Flamme d’Amour, l’Esprit Saint. Abandonne-toi à ce Feu, et demande-moi de l’allumer en toi et dans les âmes de tous mes prêtres. La flamme de l’amour purificateur et sanctificateur a son foyer en mon Corps dans la Très Sainte Eucharistie. Ceux qui m’adorent dans mon Sacrement d’amour seront les premiers à expérimenter la Pentecôte sacerdotale par laquelle j’ai l’intention de renouveler le sacerdoce de mon Eglise. Les fils du Cœur Immaculé de ma Mère seront préparés par elle à cette œuvre qui est mienne.
Si tu désires recevoir le Feu de mon amour purificateur et sanctificateur, vis en présence de ma Mère Immaculée, comme le faisait saint Jean, mon disciple bien-aimé et ami. Celle qui était présente au Cénacle lors de la Pentecôte par laquelle j’ai envoyé mon Eglise dans le monde est aussi au cœur de cette Pentecôte de sainteté par laquelle je vais renouveler mes prêtres et donner encore une fois au sacerdoce de briller dans mon Eglise.
Je bénis ceux que tu me présentes, les élevant dans la lumière de ma Face. Je donnerai à chacun selon ses besoins, mais aussi selon sa disponibilité à recevoir mes dons. Ceux qui sont pauvres en esprit sont les mieux disposés à recevoir ce que j’ai à leur donner.
Ceux qui sont proches de ma Mère très pure et l’invoquent comme Médiatrice de toutes grâces ne seront pas déçus dans leurs attentes. Comme il me plaît d’accorder en abondance grâces et bénédictions par les mains pures de ma sainte Mère! Elle est l’intendante et la dispensatrice de toutes les richesses déposées en mon Sacré-Cœur pour les âmes. Les âmes qui se tourneront vers elle ne repartiront pas les mains vides. Les âmes qui refusent de reconnaître sa place unique dans le grand dessein de miséricorde de mon Père pour le monde ne recevront pas dans la même mesure que celles qui se tournent vers ma Mère et s’adressent à elle avec confiance. Insiste sur ce point, lorsque tu es appelé à prêcher ou enseigner.
Les richesses de mon royaume sont pour tous ceux que j’ai rachetés par mon propre Sang, mais il me plaît de les accorder par ma Mère, la Reine et la Médiatrice qui se tient au pied de ma Croix, m’offrant au Père et s’offrant avec moi. Aujourd’hui elle règne avec moi au paradis.3 Tout ce que j’ai obtenu de mon Père pour les âmes sur l’autel de la Croix, avec ma Mère à mon côté, je vais maintenant le répandre sur les âmes par l’intermédiaire de son Cœur et de ses mains. Ceci aussi est le secret d’un sacerdoce fécond. Dans chaque acte sacerdotal et dans toutes les circonstances de la vie, place tes mains dans les mains de ma Mère et ton cœur dans son Cœur.
Maintenant je te bénis et te laisse avec le baiser de ma paix. (8.01.2008)

Un moine bénédiction «In Sinu Jesu», pp. 39-41

 

Notes:
1. Mc 3,3.
2. Mt 3,12; Mt 13,40-42; Lc 3,17; Jn 15,6; He 6,8.
3. Ps 44,10 (45,9).

Mots-clés