Mon compte


Créer un compte

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Une meilleure santé cardiovasculaire

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

Choisir une alimentation plus végétale que carnée
Avoir une meilleure alimentation naturelle, équilibrée, variée mais biologique en étant plus végétale que carnée agit grandement sur le cœur et les vaisseaux sanguins.
Manger trop de viande rouge, de graisse animale, abuser des graisses cuites comme la fondue, la raclette, les gratins, tout cela fragilise la système cardiovasculaire en créant de l’artério­sclérose (durcissement des vaisseaux) ou de l’athérosclérose qui est un rétrécissement du conduit sanguin occasionné par des dépôts sur les parois artérielles ou veineuses, et aussi de l’hypertension, de l’hypotension et des maux plus graves comme AVC, infarctus, embolie pulmonaire ou cérébrale.
On évitera le pain blanc, les farines blanches, le sucre blanc et la cuisson avec du beurre, du saindoux ou des margarines chimiques. Ce sont des produits créant l’hémogliase c.-à-d. l’épaississement du sang qui épuise le cœur et ruine la santé des vaisseaux sanguins, préparant des infarctus, des ruptures d’anévrisme avec leurs conséquences invalidantes.
On évitera l’abus d’alcool, les alcools forts, le tabac et les drogues «douces» comme le cannabis qui sont mortifères pour le système cardiovasculaire.
On choisira une alimentation naturelle faite de légumes cuits à l’étouffée, de légumineuses, de poissons maigres, d’œufs à la coque et de galettes d’épeautre ou de petit épeautre. Dans les salades et les plats chauds, on pourra les saupoudrer de levure de bière maltée riche en protéines et ainsi avoir néanmoins des protéines animales.
On peut aussi consommer des fruits à 10 h le matin et l’après-midi à 16 h à distance des repas pour éviter putréfaction intestinale et digestions lourdes.
Pour garder un cœur solide, il ne faut jamais sauter le petit déjeuner et prendre pour commencer des fruits rouges, riches en antioxydants avec un yaourt de brebis.
On prendra encore une poignée de noix et d’amandes riches en fibres. Les graines de lin sont aussi conseillées parce qu’elles contiennent de l’acide linolénique. Un œuf à la coque est une bonne idée, très digeste et riche en protéines. On terminera par une pomme riche en quercétine qui est un excellent anti-inflammatoire.
Il faut éviter également de manger tard le soir.
Tout repas doit être pris et terminé à 20 h 30, si on se couche à 22 h 30.

Faire du sport au quotidien soulage le cœur et prévient les maladies cardiovasculaires

Faire plus de sport au quotidien: marche (3 à 5 km) chaque jour, vélo, rameur ou vélo en salle, footing, exercices physiques chez vous. Tout cela est important pour éliminer l’excès de graisse ou de sucre consommé, pour faciliter une meilleure régularité cardiaque et une bonne santé des vaisseaux sanguins avec un sang plus fluide et mieux oxygéné.

Un sommeil profond et régulier assure un bon système cardiovasculair­e

Dormir à des heures régulières et jamais après minuit protège le cœur. Dormir de 22 à 6 h du matin est l’idéal pour être bien reposé et mieux gérer le stress et l’effort de la journée. Certes il peut arriver qu’on soit obligé de se coucher tard, mais c’est toujours une exception créant une fatigue que le corps accepte et récupère assez vite si cela ne devient pas une habitude.

Il faut éviter le stress qui est un ennemi du cœur

Le stress fatigue toujours le cœur et le pousse à battre trop vite (tachycardie). Il est donc indispensable de mieux gérer les imprévus et de ne pas se mettre la pression pour faire telle ou telle chose ou éviter le plus possible les gens hyperactifs qui vous stressent et vous obligent à accélérer le rythme de votre vie. Cela vous déprime et vous fatigue excessivement à moyen terme.
Pour mieux gérer son stress, il est indispensable de s’organiser, d’avoir un ordre de vie et de le respecter. Il est aussi bon d’habituer son esprit à la méditation évangélique et son corps à la régularité dans l’action et la prise de conscience de tout faire tranquillement et posément. Cela s’apprend avec la méthode Vittoz, excellente pour se détresser.

L’aromathérapie et la phytothérapi­e sont deux auxiliaire­s précieux pour le cœur

L’aubépine est un régulateur cardiaque et favorise la baisse de tension. L’huile essentielle d’ylangylang agit sur l’arythmie cardiaque et calme un cœur qui s’emballe. C’est un hypotenseur.
Les huiles essentielles de citron, de cyprès, d’immortelle italienne agissent sur l’épaississement du sang et facilite la fluidité sanguine.
Le jus de raisin, de pamplemousse et de citron et la cure de sève de bouleau nettoient également les dépôts graisseux dans les artères et les veines et évitent l’artériosclérose et l’athérosclérose.
Le romarin et le tilleul agissent également sur l’activité cardiaque. Le romarin est un tonique cardiaque pour les cœurs en hypotension et il agit contre le LDL c.-à-d. le mauvais cholestérol. Il prévient l’athérosclérose. La feuille d’olivier est une excellente plante contre l’athérosclérose. Elle protège contre le processus d’oxydation. Le tilleul protège le cœur, rend le sang plus fluide et renforce la paroi des vaisseaux sanguins. Il est ductile c.-à-d. qu’il permet au vaisseau  de s’étirer sans se rompre.
En conclusion, savoir comment se soigner et vivre plus naturellement, pour être en bonne santé, n’est pas un luxe mais seulement une sagesse de vie. La santé est un tout et savoir gérer ce tout récompense les efforts de ceux qui connaissent leurs faiblesses et agissent préventivement.

Père François Zannini, naturopathe