Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

La goutte: une maladie métabolique

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

La goutte n’a rien à voir avec la goutte qui est cette eau de vie qu’on boit dans les campagnes pour se réchauffer l’hiver et qui, prise avec excès, crée bien des maladies cardiovasculaires avec leur cortège de souffrances et d’handicaps.

Les origines de la goutte
La goutte se manifeste au niveau du gros orteil par une douleur brutale, intolérable et permanente débutant souvent la nuit. L’articulation du gros orteil est gonflée, rouge, chaude et ne supporte aucun contact, même pas celui du drap. Sans traitement, elle dure cinq à dix jours, puis la douleur disparaît. Elle peut se reproduire si le corps a de l’acide urique en excès. En dehors du gros orteil, pied, cheville, genou, main, poignet ou coude peuvent également être touchés.
Les vraies causes de la goutte
Elle est souvent héréditaire et se rencontre à 80% chez les hommes. Elle est liée à un excès d’acide urique dans le sang. Cet acide provient en partie de l’alimentation souvent trop frelatée et remplie de produits chimiques (colorants, conservateurs, stabilisants, antioxydants etc.) Mais elle est surtout fabriquée par le foie et elle est éliminée par les reins et s’évacue dans les urines.
Les deux causes d’acide urique sont d’une part un excès de production dû à l’hérédité, au surpoids ou aux apports alimentaires. La goutte est la maladie des bons vivants, des gros mangeurs qui ont un visage un peu congestionné, et d’autre part une élimination insuffisante  par les urines, à cause d’une faiblesse rénale ou de traitements prolongés par les corticoïdes.
Dans les deux cas, le résultat est le même: l’acide urique excédentaire se dépose dans les tissus sous forme de cristaux microscopiques d’urate de sodium. Les articulations et notamment le gros orteil sont le siège favori de ces dépôts qui peuvent aussi se loger sous la peau sous forme de tophus goutteux (excroissances indolores remplies d’un liquide blanchâtre) et dans les reins sous forme de lithiase urinaire responsable de coliques néphrétiques.

Comment éviter les crises de goutte?

Pour éviter les crises de goutte,
voici quelques conseils:

Il faut s’imposer une règle de vie et boire régulièrement de l’eau: 1,5 à 2 l par jour.
Boire au moins 10 fois par jour vaut mieux que d’absorber demi-litre en une fois.
Boire juste avant le repas 1 à 2 verres d’eau.
Boire au moins un verre d’eau après avoir uriné.
Faire de temps en temps des cures de sève de bouleau et des cures d’eau bicarbonatée. Ces eaux alcalines limitent la formation de calculs.
Il est toujours salutaire de perdre du poids quand on en a trop. Mais soyez prudent et maigrissez progressivement car en perdant trop de masses graisseuses, celles-ci libèrent leurs protéines que le foie transforme en acide urique.
Une autre recommandation est de faire de l’exercice, de la marche (30 à 60 minutes par jour). La sédentarité favorise la crise de goutte.
Rechercher une alimentation moins carnée et moins lactée, mais plus de poisson, des œufs et des protéines végétales avec des fruits secs et des légumineuses mais en petite quantité.
Buvez un peu de café car il aiderait à éliminer l’acide urique. Mangez aussi des légumes et des fruits et surtout des cerises et des fraises. Remplacez les viandes par du thon blanc et du saumon. Prenez du pain de petit épeautre.
Essayez de limiter au maximum les produits suivants: les abats, la charcuterie et toutes les viandes grasses et en sauce.
Limitez aussi les fruits de mer, les sardines et les anchois.
Fuyez les alcools forts, le vin blanc et tous les jus de fruits industriels non biologiques.
Diminuez les légumineuses (haricots, fèves, lentilles, soja, pois et pois chiches) les asperges et les épinards.

Choisir les bons traitements naturels

Contre les crises de goutte, il y a des traitements naturels qui ont fait leur preuve:
De la vitamine C facilitant l’élimination de l’acide urique.
Prenez des oméga-3 et oméga-6 que vous trouvez dans les poissons gras, les fruits à coques, l’huile de colza, les graines de lin.
Le bicarbonate de soude va vous soulager lors des crises (½ cuillerée à café
2 fois par jour dans un verre d’eau)
La gemmothérapie peut être aussi efficace; voici quelques pistes:
Le matin dans de l’eau, 50 gttes de Riber nigrum (cassis) macérat glycériné 1 D
A midi 50 gouttes dans un peu d’eau de Betula pubescens (bouleau) macérat glycériné 1 D
Le soir 50 gouttes dans de l’eau de frxinus excelsior (frêne) Macérat glycériné 1 D.
L’aromathérapie
Voici quelques huiles essentielles efficaces contre la goutte:
Par voie orale: faire le mélange suivant: HE de genévrier 2 ml + HE de gaulthérie 1 ml + HE de citron 2 ml  Prendre 2 gouttes de ce mélange 3 fois par jour sur un sucre de canne ou dans une demi-cuillère à café de miel ou de sirop d’érable.
Par voie cutanée: 4 gouttes du mélange suivant en massage sur les articulations: 5 ml de HE de basilic + 3 ml d’HE de genévrier + 2 ml d’HE d’Hélichryse italienne + 3 ml d’HE de gaulthérie + 30 ml d’huile végétale de millepertuis.
Vous connaissez maintenant les bons moyens d’éviter la goutte ou d’en guérir.

Père François Zannini, naturopathe