Mon compte


Créer un compte

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Vivez ce mois dans une intense prière et dévotion à votre Maman

Manduria

En ce mois de mai, prenons quelques messages du début du journal de Debora dans La Sagesse révélée du Dieu vivant, afin de stimuler notre ferveur.

30 avril 1993, 23 h 45, à la maison
Je lis un livre et je suis sur le point de m’endormir quand une boule de lumière resplendit dans l’obscurité de ma chambre. Comme cela s’est déjà passé auparavant, de ce soleil sort une jeune «Dame». Elle tient dans ses mains un chapelet très long. Il n’a pas cinq dizaines comme d’habitude. Elle m’appelle et avec l’immense douceur qui lui est propre, elle me dit de sa voix mélodieuse:
«Je te dicterai ma parole, assieds-toi et écris.
Ma chère fille, bientôt ce sera le mois de mai et Je voudrais que vous viviez ce mois dans une intense prière et dévotion à votre Maman. C’est un mois de grandes grâces et Je les accorderai si vous les demandez avec le cœur. Mes enfants, offrez-Moi vos petites souffrances et Moi, Je les transformerai en perles précieuses. Ne me causez pas de peine par vos manquements. Je vous en prie, soyez unis, car le Malin est près de vous aujourd’hui plus que jamais. Je vous demande de prier le Rosaire avec ferveur. Offrez-moi des chapelets sans cesse. Ce sera le moyen par lequel vous éloignerez le mal.
Mes enfants, en ce mois de mai, mon Manteau Immaculé couvrira entièrement le monde. Mais vous, de votre côté, cherchez à ressentir dans votre cœur plus intensément ma présence parmi vous. Je vous recommande à tous, Mes petites fleurs, la fidélité à la sainte Eucharistie et la confession fréquente. Ce faisant, vous deviendrez des roses parfumées. Offrez-Moi des actes de privation en particulier du tabac et de la télévision. Ajoutez à vos prières quotidiennes cette courte prière que mon Cœur Immaculé vous offre:
“Marie, Mère Immaculée, Lys de pureté parfaite Epouse de la Très Sainte-Trinité, prie pour nous.
Et nous, en échange de l’amour maternel que tu nous portes, nous t’offrons le saint Rosaire auquel tu tiens tellement pour extirper le mal répandu dans le monde.”
Mes enfants, en agissant ainsi, vous invoquez ma Maternité qui est votre refuge.
Mon enfant, accepte le projet que ton Jésus forme pour toi. Ne sois pas triste si Ma présence visible se fait de plus en plus rare. Ma tâche, ma petite, est de te conduire à mon Divin Fils. A présent qu’Il est en toi,ma présence est devenue secondaire. Je te regarde et te protège toujours de là-haut. N’oublie pas: tout ce que Jésus réalise en toi n’est pas seulement pour toi et n’est pas davantage le fruit de tes mérites. Sois toujours docile et humble devant sa Volonté et chaque fois que tu auras de la peine, prie le Seigneur ainsi: Père, Je me remets à Ta Divine Volonté.
Je te bénis, mon enfant, repose paisiblement. Loué soit le Père, le Fils et le Paraclet.»

Je t’invite, avec insistance, à faire connaître le troisième message de Fatima

13 mai 1993, 23h30, à la maison
Message de notre Mère du ciel.
«Ma chère fille, aujourd’hui on commémore mon apparition à Fatima, à la Cova da Iria, lieu toujours béni de Dieu. Je t’invite, avec insistance, à faire connaître le troisième message de Fatima, surtout aux jeunes qui sont l’espérance de demain, le sel et le levain de la terre. Bientôt, comme Je te l’ai prédit, les astres du ciel avec la lune et le soleil vont s’éteindre, mais toi, n’aie pas peur et mets toujours ton espérance dans le Dieu Eternel. Nous, dans le ciel, t’avons choisie parce que tu n’es “rien” et par le moyen de ce “rien” tu réussis à infuser le courage sans perturber les âmes. Ma fille, tu dois faire prier beaucoup puisque ce ne sont ni les paroles, ni les larmes qui pourront apaiser la souffrance de mon Divin Fils. Soyez toujours simples et purs, détachés des biens matériels! Ne vous souciez pas d’orner votre corps puisqu’il y aura bientôt de grandes tribulations et que votre seule nourriture et votre seul parfum devront être notre Parole.
Mes enfants, faites attention car la “coupe” de mon Fils est pleine et bientôt, Je dis même très bientôt, viendra le jour où Je relâcherai le bras de mon Fils. Alors il y aura des pleurs et des grincements de dents. Restez très près de moi par la prière. Moi seule puis vous ramener vers le Sauveur Miséricordieux. Je suis Marie, la “Médiatrice Universelle”. Ouvrez vos cœurs et faites en sorte que se réalise en eux le plan d’amour de Dieu. Mes enfants, le moment est venu de choisir entre le paradis et l’enfer. Dieu, en sa liberté infinie, vous donne le libre choix. Si vous choisissez le paradis, sachez que la voie est longue et étroite mais au bout, vous trouverez la Gloire et la Lumière pour vos âmes, l’unique bonheur éternel. Si vous croyez en moi, en ce lieu, fleuriront les conversions les plus pures. Restez près de moi durant votre marche même quand vous ne sentirez pas sensiblement ma présence. Restez proches les uns des autres et unis au «saint-Sacrifice» de la messe. Ma chère fille, tu dois toujours rester humble comme tu l’as été jusqu’ici, et alors mon Jésus et moi, nous réussirons à réaliser les desseins du Père. Et vous tous, mes petits enfants, écoutez-moi. Ce sont les Derniers Temps. Loué soit Jésus-Christ.»
La Sainte Vierge est venue sur un nuage soutenu par des anges qui chantaient à Dieu des louanges très mélodieuses. Je ne saurais les décrire. Marie était vêtue de blanc, avec un voile bleu ciel et une ceinture rose. Ses pieds étaient ornés chacun d’une rose rouge. Comme d’habitude, Elle est sortie du soleil et m’a parlé de sa voix très douce. Toute la pièce a été envahie par un intense parfum de roses.

«La Sagesse révélée du Dieu vivant»
T.1 p. 38-39 et 44-46