Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Italie Laissez-vous aimer et conduire par la main à Jésus

Zaro - Ile d’Ischia

C’est le temps de la grande bataille

Message de la Maman de Zaro le 8 mars 2018 donné à Angela
Ce soir Maman s’est présentée comme Reine et Mère de tous les Peuples. Elle avait un vêtement rose et était enveloppée d’un grand manteau bleu-vert qui lui couvrait aussi la tête surmontée d’une couronne royale. Maman avait les mains jointes en prière, avec un grand chapelet de lumière. De son chapelet sortait des rayons de lumière qui illuminaient tout le petit bois ainsi que les personnes présentes. Maman avait le monde sous ses pieds. Sur le monde on entrevoyait des scènes de guerre et de terreur. Maman avait les yeux plein de larmes mais elle souriait comme pour cacher sa douleur. A sa droite se tenait saint Michel archange, avec une armure dorée et une grande lance dans la main droite.
«Loué soit Jésus-Christ!
Chers enfants, me voici encore une fois ici parmi vous pour vous accueillir dans mes bras et vous donner la paix.
Enfants bien-aimés, encore une fois, je vous demande de prier. Priez, les enfants, priez pour la paix toujours plus menacée des puissants de cette terre. Priez pour les familles toujours plus en danger et victimes de l’ennemi qui veut les détruire. Priez, ne vous rétractez pas, ne me faites pas souffrir.
Hélas, beaucoup qui se disent fidèles et chrétiens renient la vraie foi pour suivre de fausse idéologies. C’est le temps de la grande bataille, mais ne vous découragez pas. Cherchez la force dans l’Eucharistie, tenez ferme votre chapelet dans vos mains et priez. Je suis avec vous.
Mes enfants, je vous demande de suivre Jésus, suivez le Créateur, non ses créatures. Regardez Jésus, aimez Jésus et confiez-vous à lui. Je suis votre Maman et je prie pour chacun de vous et pour vos besoins et nécessités.
Mes enfants, la terre tremblera encore, elle tremblera beaucoup.»
A ce moment, j’ai vu l’Italie, comme si elle se brisait en deux parties et saint Michel archange qui tenait sa lance pointée sur la terre. Je continuais à voir des scènes de tremblement de terre et des villes entières détruites. Maman priait et elle m’a demandé de prier avec elle.
«Mes enfants, ici, c’est mon bois béni. C’est le lieu que mon Fils a choisi pour votre salut et pour votre conversion. Ce soir je vous donne beaucoup de grâces et je touche chaque personne qui est ici à prier.
Merci d’avoir répondu à mon appel.
Finalement, la Maman a béni tout le monde.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.»

Quand un fils de prédilection tombe…

Message de la Madone de Zaro le 8 mars 2018, donné à Simona
J’ai vu Maman de Fatima, elle était toute vêtue de blanc, une ceinture d’or à la taille; sur la tête une couronne royale et un grand voile blanc aux bords dorés qui lui arrivait jusqu’à ses pieds nus; ils posaient sur un nuage qui enveloppait le monde. Maman avait le visage triste.
«Loué soit Jésus-Christ!
Paix à vous, mes enfants, laissez la paix du Seigneur descendre sur vous, qu’elle vous inonde, vous remplisse, vous modèle, vous fonde: soyez comme l’argile dans les mains du Seigneur, laissez-vous modeler.
Mes enfants bien-aimés, le Seigneur Dieu vous aime d’un amour immense, chacun de vous est important, chaque vie compte, chacun de vous tient une place spéciale dans le cœur de Dieu; ne craignez pas mes enfants, le cœur de Dieu est immense, il y a place pour tous.
Mes enfants bien-aimés, priez, priez toujours de manière continue et constante pour mon Eglise bien-aimée, pour le Saint-Père.»
Tandis que Maman parlait ainsi, j’ai commencé à voir la place Saint-Pierre, des marches roulait une couronne comme celle que porte Maman sur la tête et en roulant elle faisait un bruit sombre. Puis j’ai entendu un fort grondement comme d’un tremblement de terre et (j’ai vu) la coupole de Saint-Pierre se fendre et en sortir une immense et dense fumée noire qui enveloppait toute la place.
«Mes enfants, désormais le mal s’est installé dans l’Eglise. Mes enfants, quand un fils de prédilection tombe, il entraîne derrière lui beaucoup d’âmes. Priez, afin qu’ils soient de bons pasteurs qui sachent garder et protéger le troupeau du Seigneur
Mes enfants bien-aimés, priez, participez à la sainte messe quotidienne, nourissez-vous du Corps de mon Fils, adorez-le dans le Très Saint-Sacrement de l’autel; priez les enfants, approchez-vous des sacrements.
Mes enfants, il n’y a pas de péché que le Seigneur ne pardonne, si votre repentir est vrai et sincère; ne craignez pas, il vous attend les bras ouverts, laissez-le entrer dans votre vie. Il vous conduira par la main pour que vous ne tombiez pas et il vous mènera en sécurité à la maison du ciel.
Mes enfants, je vous aime, laissez la paix du Seigneur descendre sur vous, dites-lui votre oui avec le cœur, dites-lui votre “me voici” fidèle et sincère.
Je vous aime, mes enfants, je vous enveloppe tous de mon manteau. Maintenant, je vous donne ma sainte bénédiction.
Merci d’être accourus à moi.»

Ma fille, le salut est dans la Croix

Message de la Madone de Zaro du 26 mars 2018 à Angela
Cet après-midi, Maman s’est présentée comme la Mère du Divin Amour. La Maman était toute habillée de blanc, un grand manteau bleu très clair l’enveloppait complètement, y compris la tête. Sur la poitrine on entrevoyait un cœur de chair couronné d’épines. La Maman avait les mains jointes en prière. Dans les mains, un grand chapelet blanc de lumière. Maman posait ses pieds sur le monde; elle était très triste.
«Loué soit Jésus-Christ!
Mes chers enfants, Merci qu’aujourd’hui encore, vous êtes là à m’accueillir. Je vous aime immensément et cela me remplit de joie de vous voir ici.
Petits enfants, des temps durs vous attendent, des temps durs.
Petits enfants, aujourd’hui encore, je suis là pour vous demander la prière, prière pour mon Eglise bien-aimée, et pour la conversion de toute l’humanité.
Petits enfants, je suis triste et je pleure, je pleure pour tous mes enfants qui chaque jour se perdent en suivant les beautés trompeuses et les fausses doctrines.
Petits enfants, le salut n’est qu’en mon Fils Jésus, il a donné sa vie pour chacun de vous et il la donnerait encore. Il est votre salut  
Mes enfants, quand vous vous sentez fatigués et opprimés, puisez force dans l’Eucha­ristie.
Enfant très aimés, des temps durs vous attendent.»
Tandis qu’elle disait cela, elle me faisait voir des scènes de la flagellation et de la Passion de Jésus.
«Vois, ma fille, le salut est dans la Croix, la résurrection, c’est seulement après la passion et la mort. Ne vous préoccupez pas de ce que vous devez faire; quand vous vous sentez seuls, invoquez le nom de Jésus et priez. Avec la prière, les mauvaises pensées s’éloigneront de vous et tout vous sera plus clair. Vous, très souvent, vous voulez tout et tout de suite, mais ce n’est pas ainsi, vous devez apprendre à attendre. Ayez patience et la force ne vous manquera pas. Voici une semaine à vivre pleinement par le jeune et la prière et chaque grâce, vous l’obtiendrez avec la grâce de Dieu et la paix du cœur. Ne craignez pas, je vous suis proche, et vous tiens par la main.»
A la fin, Maman a béni tout le monde. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Laissez vous aimer et conduire par la main à Jésus

Message de la Madone de Zaro du 26 mars 2018 à Simona
J’ai vu Maman. Elle était tout en gris, sur la poitrine un cœur couronné d’épines et transpercé d’une épée. Maman avait le visage triste et les yeux plein de larmes, mais elle souriait comme si elle voulait cacher sa peine.
«Loué soit Jésus-Christ!
Mes chers enfants, je viens à vous les bras ouverts, prête à vous accueillir, à vous prendre dans mes bras, à vous conduire tous à mon Jésus bien-aimé. Il est là, prêt à vous accueillir: en mourant sur la croix il a vaincu la mort et il a proclamé la résurrection.
Mes enfants, laissez-vous aimer, ne désespérez pas! Toutes vos souffrances, toutes vos douleurs, chagrins, angoisses, donnez-les au Seigneur et il vous donnera paix, amour et force pour affronter tout ce qui vous trouble; il vous donnera le sourire et la force pour aller de l’avant, la paix et la joie pour continuer. En lui vous trouverez la vraie paix, celle que le monde avec ses tromperies ne peut vous donner.
Mes enfants, je vous aime, laissez vous aimer, laissez-vous conduire par la main à Jésus.
Mes enfants bien-aimés, priez, priez pour mon Eglise bien-aimés, priez pour les souffrances de ce monde, priez pour tous ceux qui sont loin du Seigneur, pour ceux qui cherchent la paix sur des routes mauvaises, qui cherche l’amour des choses futiles et fausses, qui s’évanouissent en vous laissant encore plus vides. Priez, mes enfants, afin que le monde ouvre le cœur au vrai amour, l’amour du Christ qui s’est donné totalement par amour pour vous
Mes enfants, je vous aime immensément, soyez prêts avec le chapelet bien en main, avec le cœur ferme dans la foi. Je vous aime, mes enfants.
Maintenant, je vous donne ma sainte bénédiction. Merci d’être accourus à moi.»

Mots-clés