Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Les bienfaits de la propolis et du ginkgo

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit
 

La propolis
La propolis possède beaucoup de vertus pour la santé des personnes. Elle est utilisée par les abeilles pour créer dans la ruche un environnement défavorable au développement des micro-organismes (bactéries, microbes et autres moisissures) les propriétés antibactériennes et anti-infectieuses de la propolis sont, en effet, un bouclier puissant protégeant les abeilles des attaques provenant de l’extérieur.
La propolis permet à l’homme de mieux lutter efficacement contre les microbes et autres maladies bactériennes. La propolis stimule la synthèse d’anticorps et va accroître l’activité des macrophages, stimulant le système immunitaire de l’être humain. En augmentant le nombre d’anticorps dans l’organisme,  l’individu est plus résistant aux maladies infectieuses. Parmi ses grandes vertus, citons:

– Elle stimule le système immunitaire
La propolis contient des flavonoïdes et des acides phénols qui vont jouer le rôle de stimulateurs du système immunitaire. Ils vont initier un accroissement des anticorps dans le sang (une augmentation allant de 32 à 36 %) et vont aussi être à l’origine d’un renforcement de l’activité des macrophages. Cela confère à la propolis de véritables propriétés antibiotiques, antifongiques et antivirales, (surtout contre l’herpès et le virus A2 de la grippe).

– Elle lutte contre le vieillissement cellulaire
La propolis est un puissant antioxydant. Sa concentration en provitamine A associée à de nombreux flavonoïdes aide l’organisme à lutter contre le vieillissement précoce des cellules.

– Elle traite et prévient les maladies infectieuses
Grâce à ses propriétés antibactériennes, la propolis est un agent antibactérien remarquable. La propolis peut donc être utilisée pour prévenir et traiter bon nombre d’infections comme les infections de la sphère ORL (oto-rhino-laryngologie) (bronchite, angine, rhume, rhino-pharyngite) comme les infections urinaires (cystites, escherichia coli, staphylocoque, streptocoque, herpès génital, etc.) A la différence de certains antibiotiques chimiques, la propolis s’évacue proprement sans perturber les reins, ni la flore intestinale.

– Elle défend l’organisme contre les champignons et les parasites
Les abeilles utilisent la propolis pour aseptiser la ruche et éviter que toutes sortes de micro-organismes s’y développent. Ses propriétés antiseptiques et antifongiques préviennent l’apparition et le développement de parasites dans l’organisme humain.

– Elle soulage les rhumatismes et les douleurs articulaires
Par sa forte concentration en flavonoïdes, la propolis est un puissant anti-inflammatoire excellent pour soulager les douleurs rhumatismales. Comme la propolis stimule également l’activité du système immunitaire, elle va s’attaquer aux agents infectieux présents dans les articulations douloureuses. Cela va soulager la douleur et permettre une diminution de l’inflammation.
Nous l’avons vu, la richesse curative de la propolis mérite qu’on la connaisse et qu’on l’emploie pour se soigner et se prémunir de bien des maux physiques sans aucun effet secondaire. C’est un produit naturel aux nombreux bienfaits pour la santé. Consommer régulièrement de la propolis permet de bénéficier pleinement de ses propriétés bienfaisantes et d’aider l’organisme à mieux maîtriser les infections et à rester en bonne santé.

 

Le ginkgo
Le ginkgo biloba est un arbre réputé pour prolonger la vie de ceux qui utilisent ses feuilles et ses graines. Sa célébrité est établie dans toute la médecine extrême-orientale. De Chine, il est passé au Japon puis en Corée dès le XIIe siècle. Il est devenu là-bas un symbole sacré de longévité. De nos jours, des recherches montrent un intérêt pour un ensemble de problèmes liés à un âge avancé (problèmes cognitifs: mémoire, concentration, prévention d’Alzheimer) ou de lutte contre les radicaux libres.
Cet arbre appartient à une espèce la plus vieille du monde 150 millions d’années. Ce végétal est potentiellement immortel, n’ayant ni parasite naturel, ni maladie qui lui soient associés. Le plus vieux spécimen se trouve au jardin botanique de l’Université de Sendai au Japon et il affiche fièrement ses 1250 ans. On l’appelle ginkgo biloba parce que les feuilles de cet arbre sont formées de deux lobes ressemblant à des ailes de papillon.

Les bienfaits du ginkgo biloba en médecine chinoise
En médecine chinoise, il est utilisé depuis 4700 ans. La médecine chinoise en fait référence 2100 ans avant J.-C. La feuille et la graine étaient fort appréciées pour stimuler la circulation sanguine.
De nos jours on conseille en Chine de consommer les amandes bouillies ou grillées contre la toux, les bronchites et les maladies pulmonaires.
1. En plus de la vitamine C, des acides organiques de l’huile essentielle et des tanins, les feuilles contiennent des pigments flavoniques (des biflavones et hétérosides flavoniques) ayant une activité anti-oxydante au niveau de la rétine et du cerveau.
2. Les ginkgolides sont aussi des agents antiplaquettaires, le ginkgolide B étant le plus actif. Les extraits de ginkgo se sont montrés très efficaces contre la démence.
3. Les extraits de ginkgo sont  de plus en plus utilisés dans le traitement de l’insuffisance cérébrale et pour stabiliser l’humeur. Ils agiraient aussi comme anxiolytique chez les patients âgés.
4. En Asie, les guérisseurs utilisent les extraits de feuilles pour traiter l’asthme, la bronchite et la toux. Il est d’un grand secours pour les personnes du 3e âge.
5. L’absorption de ginkgo biloba ralentit les effets du vieillissement, de la perte de mémoire, d’audition et le risque d’AVC. Il permet de combattre la maladie d’Alzheimer et plus généralement la démence sénile, la confusion, la diminution de la vue, notamment en cas de dégénérescence maculaire. Il est efficace pour protéger les yeux car il diminue les dommages rétiniens dus aux radicaux libres. Il ralentit ou prévient les glaucomes, la cataracte et la rétinopathie diabétique.
6. Cet arbre est utilisé pour pallier les insuffisances dans la circulation rétinienne. Bon pour la mémoire et la concentration, il favorise la circulation sanguine.
7. C’est une pompe pour faire redémarrer la santé. Il améliore la circulation du sang surtout cérébrale. On l’utilise en cas de circulation périphérique difficile (fourmis dans les bras, jambes et extrémités exsangues), de gangrène et de maladie de Raynaud.
8. Il améliore la circulation coronaire, soulage l’angine de poitrine et l’artériosclérose. Il diminue la viscosité sanguine, prévient les caillots et améliore la récupération en cas de crise cardiaque ou de blessure à la tête. Il est excellent dans le traitement des varices. Il peut calmer les migraines par une meilleure irrigation cérébrale.
9. Le ginkgo protège contre le mal d’altitude ou contre les neuropathies périphériques.
10. Favorisant la respiration, il inhibe les facteurs activant les plaquettes et les composants inflammatoires associés aux allergies respiratoires comme l’asthme et la bronchite chronique obstructive. Il accroît l’immunité aux infections, aide à prévenir les rhumes, la toux et les affections respiratoires.
11. Le ginkgo biloba est aussi efficace pour lutter contre la perte de l’audition (surdité partielle ou hypoacousie) et les acouphènes peuvent rendre fou.

Les contre indications à la prise du ginkgo biloba
1. Ne prenez pas d’aspirine durant un traitement au ginkgo de même que des aliments, des produits ou des médicaments contenant de la warfarine (sorte de coumarine utilisée comme anticoagulant, comme pesticide et poison pour les rats)
2. Les anticoagulants sont à éviter en général avec le ginkgo biloba à cause de son effet sur les plaquettes. Ne prenez pas de ginkgo si vous êtes hémophile.
3. Arrêtez votre traitement au moins une semaine avant une opération chirurgicale.
4. A fortes doses, les graines peuvent provoquer des lésions cutanées et des maux de tête et un excès de feuilles peut donner des diarrhées.
5. Ne jamais sur-doser la consommation de ginkgo car il peut avoir comme toute plante un effet nocif sur la santé. Un emploi rationnel en dose et dans le temps donne une entière satisfaction. On peut faire des cures d’un mois et reprendre après une pause de 3 semaines.

Comment utiliser le ginkgo biloba?
1. On peut bouillir ou griller l’amande du ginkgo et la manger en cuisine. Elle se consomme comme les pignons de pin.
2. On peut aussi prendre des teintures mères de ginkgo 20 à 30 gouttes dans un peu d’eau avant les repas de midi et du soir.
3. Pour la circulation sanguine, on pourra faire des compresses imbibées d’une infusion de 100 grammes de feuilles dans un litre d’eau pour les mains et les pieds ou bien les tremper dans cette infusion.
Vous voyez que cette plante par ses multiples bienfaits sur la santé vaut la peine qu’on s’y intéresse avec sagesse et pondération. On ne guérit pas par un excès mais par une régularité dans la consommation d’une plante ou d’une huile essentielle.  Sachez prendre du ginkgo assez régulièrement et en mangeant varié et équilibré et vous aurez ainsi une bonne circulation sanguine qui fera votre santé et votre joie de vivre.

Père François Zannini, naturopathe