Vacances d'été

du 24 juillet
au 15 août

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 20 juillet seront expédiées dès le 16 août.
Bel été à tous!

Mon compte


Créer un compte

La foi forte, l’amour, la charité et le pardon

Messages de San Damiano
 

21 février 1969
La Maman céleste: Je suis encore au milieu de vous, avec tant de peine dans le Cœur! Tant de larmes que je verse sur mes fils de cette terre!
Ils se perdent en si grand nombre! Combien de sacrilèges ils commettent! Que d’insultes et railleries! Ils ne veulent pas m’écouter. Ils ne veulent pas m’aimer.
Ils ne veulent pas croire que je viens moi-même pour le salut de tous. J’ai dans le cœur un grand glaive qui me transperce, au spectacle de tant d’âmes qui ne me croient pas, qui ne m’aiment pas, tandis que je répands une telle profusion de grâces dans le monde entier! En toutes les cités j’accorde grâces, réconfort, amour et conversions, la conversion d’une âme est en effet d’un si grand prix! J’ai laissé mourir mon Fils Jésus pour vous sauver!
C’est pour cela que je viens: pour sauver tous mes fils d’ici-bas, pour mettre dans leur cœur le repentir des péchés, l’amour, la foi qui transporte les montagnes.
Avec la foi, tous comprennent la vérité. Sans foi... rien de bon: les âmes sont froides, elles n’ont pas de remords de ce qu’elles font, car elles ne ressentent pas d’amour envers Jésus ni envers moi, et quelle douleur cela représente pour moi et pour mon Fils!
Voici que le Carême vient de commencer: jours de pénitence, de sacrifices, de prières, de réparations pour les graves péchés qui se commettent dans le monde.
Prier! Prier! Offrir! Souffrir! Se taire! Priez beaucoup pour mes fils de prédilection: qu’ils redeviennent de vrais apôtres, qu’ils aient encore la lumière de la foi, et qu’ils pensent qu’ils sont les frères de Jésus, que leurs mains sont consacrées, et qu’ils réfléchissent à ce qu’ils font! Qu’ils puissent revenir encore entre mes bras: les bras d’une Mère qui les aime tant!
Je suis la Reine des Apôtres, la Mère de l’Eglise, et l’Eglise de Pierre triomphera! Il y aura bataille! Le démon se déchaînera! Mais Jésus vaincra! Son règne viendra, apportant paix, amour et miséricorde.
Je viens d’heure en heure, de minute en minute en ce lieu, pour convertir tous mes fils, pour sauver tous mes fils de prédilection. Je ferai tout, puisque ma Puissance est grande, et ma miséricorde encore plus grande! mon amour pour mes fils!
… Je donne tout!...
Venez! Venez! et ne tardez pas!
Venez tout autour de moi, comme font les Anges qui me portent ici! Venez autour de mon manteau, agrippez-vous à moi avec votre Ange Gardien! Chantez avec votre ange gardien des hymnes de louanges, des hymnes d’actions de grâces pour tout ce que je vous donne, pour tout ce que je fais pour vous! Priez! Priez dans le silence!
J’éclairerai tous les fils de prédilection, pour que tous puissent venir à mes pieds de mère aimante, mère de grâces, mère de miséricorde, mère de pardon.
Priez! Priez, pour le Saint- Père Paul VI! Que sa parole atteigne jusqu’aux confins de la terre: que tous puissent l’écouter et l’aimer! Que tous puissent prier avec lui avec l’Eglise de Pierre. L’Eglise est la Mère de tous.
Jésus est avec vous! Jésus est sur vous! Priez et réfléchissez combien Jésus a souffert durant ces quarante jours. Méditez, et vous comprendrez tout ce que j’ai fait pour mon Fils, et tout ce que je fais pour vous, pour vous sauver! J’ai laissé mourir mon Fils!
Quelle station et quelle douleur pour Moi! Et je viens, je viens encore pour vous rappeler, pour vous sauver, pour vous donner la lumière, car il y en a tant qui sont dans les ténèbres!
Relevez-vous! Relevez-vous avec moi, qui viendrai vous porter la lumière, l’amour et le pardon.
Ecoutez-moi! Ecoutez-Moi! Et vous serez comblés de joie, quand je donnerai le grand signe de ma présence. Combien pleureront de repentir sur leurs fautes!
Mais moi, mes enfants, je vous réunis tous sous mon manteau. dans la prière, dans le sacrifice, et dans le silence, je ferai tout.
Mon amour est grand, et plus grande encore ma miséricorde envers vous! Je vous bénis, au Nom du Père, du Fils, et au Nom de l’Esprit-Saint qui vous illumine de ses sept dons.»
Vive Jésus! Vive Marie! Toujours en votre compagnie! Dans la vie et dans la mort! Là-haut dans la gloire du saint Paradis!

3 avril 1970
La Maman céleste: «Mes enfants, je suis ici au milieu de vous avec mon Fils Jésus, pleine d’amour pour vous, pleine de miséricorde et de pardon. Il a éprouvé tant de joie ce matin, de se voir entouré de tant de mes enfants! Jésus est entré dans votre cœur; il a enflammé votre cœur, accru toujours davantage la foi, l’amour pour lui et pour moi.
Courage, mes enfants, courage, et ne craignez pas! Même si les luttes deviennent fortes, sous mon manteau vous vaincrez, et vous aurez tout. La foi forte, l’amour, la charité et le pardon. Promettez-moi ceci mes enfants, promettez-moi ceci: de pardonner à tous et de vous aimer tous. Au milieu des luttes vient la lumière; au milieu des luttes on arrive au ciel; au milieu des luttes vous êtes sous mon manteau: ne craignez donc pas! Priez, offrez, souffrez, et taisez-vous. Depuis le temps que je vous le répète, taisez-vous: taisez-vous, car mon ‘Instrument’ demande jour et nuit de souffrir pour vous, et avec vous près de la Croix, pour Jésus et pour ne vivre que d’amour pour Jésus!
Moi, par mon "Instrument", j’ai fait mettre mon image, là, dans mon jardin de Paradis et, devant moi, j’ai la croix de mon fils Jésus. J’ai toujours été sous la Croix: c’est ainsi qu’on arrive au ciel! Vous aussi, suivez la Croix, embrassez la Croix. Dites à Jésus de vous purifier, de vous sanctifier pour le ciel et ne craignez pas. Pour arriver au Ciel, il faut la Croix. Supportez-la avec amour et avec patience. Vous acquerrez tout, car ici, tout passe, mais l’éternité jamais. Quand vous verrez ma splendeur de Mère, de Reine et d’Avocate, vous n’aurez plus la Croix à porter, mais vous aurez les joies de tout ce que vous avez supporté. Prenez courage, et en avant, sous mon manteau, avec l’étendard de la foi, l’étendard de l’espérance, de la charité; sous la Croix se remportera la victoire, parce que mon fils Jésus m’a tout donné!
Le Père éternel m’a donné tant de puissance pour venir sauver mes enfants. Je viens en ce lieu, je veux sauver tous mes enfants du monde, mais avec la prière et avec le sacrifice. Promettez-moi, promettez-moi! Je vous promets que je viendrai, mais quand viendra l’heure où le Père éternel ouvrira les cieux, alors vous verrez ma splendeur, tous me verront et tous croiront et beaucoup  pleureront parce qu’ils n’auront pas écouté ma parole  de Mère!»
Jésus: «Je suis Jésus, et je suis venu avec ma Maman qui vous aime tant. Je suis venu apporter l’amour, la miséricorde! Je suis venu pour vous purifier, pour vous laver avec mon très précieux sang de toutes les iniquités, de tous vos péchés. Donnez-les moi, donnez à mon Cœur tous vos péchés. Je les détruirai, et j’enflammerai votre cœur. Moi, je souffre tant! Je souffre tant! J’ai le Cœur, les membres tout déchirés par tant de sacrilèges qu’on fait à mon égard, par tant d’injustices, tant de persécutions... et j’ai tant de douleur pour ma Maman car on ne veut ni la croire, ni l’aimer. On ne veut pas la reconnaître pour Mère, Reine, Mère de l’Eglise, Reine des Apôtres, Avocate de tous: des pécheurs, des obstinés, des misérables, des affligés. Ma Mère aime tous et console tous ceux qui veulent être consolés.
Courage, je vous le répète, courage! En avant, en avant avec moi sur le chemin du Calvaire. Quand nous serons à la Montagne sainte où j’ai tout mis... Je suis avec vous, je veux vivre avec vous et veux mourir avec vous! Je vous veux tous au ciel, parce que je suis le Roi des rois! Je suis le Doux, l’Humble de cœur! Je veux que tous soient humbles de cœur, que tous m’aiment, et je veux être aimé de tous. Je pardonne à tous, pourvu que tous reviennent repentis!
La Maman céleste:«Mes enfants, je suis la Reine de l’Univers. Je viens, envoyée par le Père éternel pour sauver tous mes enfants du monde! Ne voyez-vous pas comme le monde se traîne vers l’abîme, mes fils, comme ils se comportent, comme ils me blasphèment, comme ils m’insultent? Comme je suis peu honorée? Peu... peu! Et j’appelle, j’appelle mes enfants pour leur donner tout l’amour, j’appelle mes enfants pour les prendre tous dans mes bras et les emporter au ciel avec moi un jour. Priez, offrez, souffrez et taisez-vous, je vous le répète, mes enfants, je vous le répète!»

Mots-clés