Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Parfums de roses et signes du soleil

San Damiano

Ayant lu le livre «San Damiano, «Des Roses répandues sur notre chemin», voilà mon témoignage sur des faits et photos «très étranges» - miraculeuses pour moi, ceci à San Damiano:

Je connaissais depuis longtemps San Damiano et j’avais eu l’occasion de m’y rendre déjà 3 ou 4 fois avant le phénomène que j’observai lors de mon pèlerinage en mai 2011. J’avais lors d’un de ces pèlerinages précédents eu l’opportunité de sentir cette odeur unique de roses sur le chemin de la procession, une autre fois de voir le jardin comme inondé de couleurs dorées après les prières de bénédiction, d’autres fois rien de spécial.

Depuis quelques années, je souhaitais vivement retourner à San Damiano. Plusieurs fois, je dus y renoncer, car des événements familiaux m’en empêchaient ou bien le car était complet.

Un étrange fait se produisit en mai 2009 alors que j’étais très triste de ne pouvoir partir (car complet); j’avais confié à un pèlerin mes intentions, une photo d’une personne malade et une bouteille pour avoir de l’eau miraculeuse. Le samedi soir, je pensais beaucoup aux pèlerins en route, je priais en union avec eux: le lendemain dimanche, j’assistais à une messe à 11 heures et mon esprit était à San Damiano, je revoyais la petite église où j’avais assisté à la messe là-bas lors de mes précédents pèlerinages. Sortie de la messe, je regagnai mon domicile en voiture et comme il était aux environs de midi, je chantais dans ma voiture des cantiques que chantent les pèlerins en louant ou invoquant Notre-Dame des Roses. Lorsque j’arrivai dans ma cour, en sortant du véhicule, je fus comme assailli par une incroyable et forte odeur de roses, la même que celle que j’avais pu sentir à San Damiano! C’était si «incroyable» que je cherchais des explications autour de moi... Mais impossible de trouver quoi que ce soit qui puisse expliquer cette soudaine odeur!

Etait-il possible que Notre-Dame des Roses me donne ce signe? Je dus pourtant me rendre à l’évidence! L’odeur disparut comme elle était venue me laissant bouleversée. Depuis la veille, j’étais par la pensée avec les pèlerins, j’étais avec eux aussi en ce dimanche en union de prières mais à des kilomètres de distance! Ce fut pour moi la certitude que Marie m’avait envoyé un signe incroyable!

Arrivons-en maintenant au pèlerinage tant attendu… En mai 2011, je pris le car au Puy-en-Velay avec les pèlerins.

C’est lors de ce pèlerinage que je fus témoin d’un phénomène incroyable. Voici ce qui se passa:

Le rosaire du matin était terminé, je m’étais attardée un peu devant l’enclos et je traversais maintenant le jardin pour aller prendre un petit déjeuner à la ferme, il n’y avait personne avec moi ni autour de moi: seules une ou deux personnes beaucoup plus loin devant moi. J’avançais sans chercher autre chose que ma route. Soudain, je fus comme arrêtée par un phénomène qui s’imposa à mes yeux. Devant le soleil un énorme globe blanc lumineux se mit à tourner en grossissant de manière impressionnante. Autour tournait comme une auréole lumineuse de couleur rose et or. Je me dis «c’est impossible, c’est incroyable»! Mais si, c’était bien vrai! Et voilà que, comme pour me confirmer que quelque chose d’extraordinaire se passait, le globe se mit tout à coup à palpiter comme un cœur! N’ayant pas de caméra, je sortis vite l’appareil photo numérique et mon appareil jetable, je pris des clichés et des clichés pendant que durait cette manifestation incroyable. Puis, tout redevint normal...

Une personne que je ne connaissais pas m’aborda et me parla de la miséricorde divine, elle me demanda ou m’affirma que dans ma famille des gens ne croyaient pas et elle me dit qu’il fallait prier beaucoup pour eux. Cette intervention me troubla beaucoup aussi…

Je dois préciser que mon mari m’avait beaucoup narguée, étant très moqueur voire méchant dans ces propos quand je lui avais fait part de mon intention d’aller à San Damiano! En me prêtant son appareil photo, il m’avait dit en ricanant: ne le perds pas, ramène-le bien, si tu as la Vierge sur une photo, je l’enverrai à Monsieur... Pour moi, c’était une impossibilité d’avoir la Vierge sur une photo, en revanche j’avais déjà vu des photos miraculeuses obtenues par des pèlerins et je me disais: si seulement je pouvais avoir un signe! Nous étions à ce moment dans la cuisine et je regardais la statuette de Notre-Dame des Roses sur la hotte: je pense qu’elle était là et qu’elle avait entendu ce défi…

A mon arrivée, mon mari mit la carte sur l’ordinateur et c’est là que je découvris quelques clichés surprenants (miraculeux?). Certains ont été pris durant l’observation du phénomène et sur deux d’entre eux, une silhouette blanche, très nette, se dresse en plein dans le soleil, moi je ne la voyais pas, mais je voyais palpiter!

MC D.

 

Littérature: