Mon compte


Créer un compte

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

L’aromathérapie, sagesse et efficacité

L’aromathérapie est un moyen naturel de soigner qui soulage, apaise, fortifie et même guérit l’organisme par la pluralité de ses richesses. Comme son nom l’indique, l’aromathérapie soigne par les essences de plantes, de fruits ou de légumes. Elle soigne par la puissance d’effluves et guérit toute maladie infectieuse et chronique et remédie même à des désordres graves d’ordre digestif, sanguin, osseux ou endocrinien.

Toute huile essentielle tire son efficacité de la qualité de la plante. Si celle-ci est sauvage ou de culture biologique, elle donnera un produit de qualité et efficace pour les soins qu’on attend de ses vertus.

Le rôle physiologique des huiles essentielles

Les huiles essentielles présentent 4 vertus d’ordre général et polyvalent: elles sont antiseptiques, solvantes, émonctorielles et revitalisantes.

Le danger des essences frelatées

Vu la demande croissante des huiles essentielles bon marché pour parfumer les maisons, on a mis en vente des huiles essentielles de qualité médiocre. On trouve dans le commerce des huiles essentielles additionnées d’huiles grasses, de solvants, de composants synthétiques. Ces huiles essentielles furent vendues comme de pures essences ne répondant pas aux critères de pureté et de qualité exigés en aromathérapie. Les huiles synthétiques contenant des composants synthétiques devraient être systématiquement écartées car elles contiennent dans leur composition des produits inconnus pouvant créer des allergies ou affaiblir le système immunitaire. Elles sont inefficaces parce que leur énergie naturelle leur manque. 

Il est donc difficile d’en attendre un résultat curatif probant et dépourvu de toute nocivité. C’est pourquoi se soigner avec des huiles essentielles réclame une qualité du produit, et le label BIO AB avec le contrôle écocert est exigé pour une plus grande fiabilité du produit qu’on va consommer pour sa santé.

Les critères révélant la qualité optimale d’une essence de plante

Parmi ceux-ci, nous avons la dénomination botanique exacte c’est-à-dire toute huile essentielle doit porter le nom latin de l’espèce de plante utilisée: Ex melissa officinalis (mélisse) Citrus limonum (citron); le mode de culture doit être spécifié c’est-à-dire que la plante provient de la culture biologique ou de l’état sauvage ou encore d’une culture raisonnée (avec le minimum d’engrais chimique et de pesticide); la partie de la plante distillée doit être mentionnée parce que selon la partie utilisée, les huiles sont de composition différente. Ceci vaut pour la cannelle car la composition chimique varie selon que l’on distille l’écorce ou les feuilles. Ces précisions doivent figurer sur le produit; la provenance doit figurer sur le produit car chaque pays a une culture ancestrale et un savoir-faire particulier: les agrumes viennent d’Italie; la lavande du sud de la France; la cannelle du Sri Lanka; la vanille et l’ylang ylang de Madagascar; un numéro de lot doit figurer sur le produit permettant de suivre la traçabilité du produit depuis le producteur jusqu’au consommateur; la date d’expiration est indispensable pour les essences aromatiques contenant de fortes teneurs en monoterpènes comme les agrumes et les conifères. Les monoterpènes sont des molécules s’oxydant assez rapidement altérant l’odeur et les propriétés d’huile essentielle. Ces huiles-là ne durent pas plus de 3 ans: D’autres se gardent plus de 5 ans avec leurs qualités thérapeutiques (menthe, citron, lavande). Une huile se conserve bien à l’abri de la lumière et à une température constante. La couleur du flacon sera brune, bleue ou violette pour résister à la lumière.

La cherté d’une huile essentielle

Le coût d’une huile essentielle n’est pas bon marché vu la grande quantité de plantes nécessaire pour la fabrication d’une essence. Le Dr Valnet cite en moyenne qu’il faut 100 kg d’absinthe pour faire 300 à 400 gr d’essence; 100 kg d’eucalyptus pour avoir 3 kg d’essence; 100 kg de baies de genièvre pour 500 gr à 1,2 kg d’essence. On comprend que certains pour diminuer le prix de revient de leurs huiles essentielles les falsifient avec de l’alcool, des esters synthétiques, des savons d’origine animale et de la gélatine. De telles huiles sont bon marché et accessibles à tous, mais personne ne vous garantira la santé avec de tels produits mais plutôt une aggravation du mal si vous les utilisez.

Trois propriétés des essences à connaître pour bien en user

1. La solubilité: les essences sont peu solubles dans l’eau, plus solubles dans l’alcool éthylique, dans l’éther, les huiles et les graisses végétales et animales.

2. L’assimilation par le tube digestif est assez rapide. L’essence de térébenthine est absorbée en 20 minutes; l’essence de thym entre 20 et 40 minutes, l’essence de citron et d’anis entre 40 et 60 minutes; l’essence de citronnelle, de pin, de lavande et de cannelle entre 60 et 70 minutes et l’essence de coriandre et de menthe en 1h40.

3. L’emploi des essences de plante par voie orale, cutanée et par inhalation.

- Par voie orale, bien des aromathérapeutes préconisent l’alcool éthylique à 90 ° pour diluer l’essence et ensuite reverser l’alcool dans l’eau ou une infusion. On peut aussi utiliser 2 ou 3 gttes d’huile essentielle sur un sucre de canne roux ou dans une cuillerée à café de sirop d’érable ou d’agave mais pas de miel qui est un sous-produit anomal et qui à dose élevée est arthritique et arthrosique. Les huiles vierges biologiques sont de bons solvants pour les diabétiques mais les personnes au foie sensible prendront plutôt un sucre de canne ou dans une infusion sucrée.

- Par inhalation, on mettra quelques gouttes dans un inhalateur et on respirera doucement et profondément pour dégager les sinus.

- Par voie cutanée, on fera des frictions avec 5 ou 6 gouttes dans de l’huile d’amande douce, de sésame ou de jojoba ou de macadamia. Les cérats à base de cire blanche et d’huile permettent de faire passer par la peau des huiles essentielles aux propriétés curatives très rapides. Les huiles et les cérats font pénétrer dans le corps des essences qui atteignent rapidement les zones organiques lésées entre 20 et 60 minutes et toutes les huiles essentielles se répandent dans tout l’organisme, soignant, purifiant et cicatrisant sans intoxiquer, ni surcharger l’organisme de produits chimiques malsains et encombrants. Le bain permet des massages de tout le corps par les huiles essentielles diluées dans l’eau. Faire un bain avec des huiles de lavande, de mandarine ou d’orange ou de menthe diluées dans l’alcool à 90 ° (ou dans une cuillère de lait ou d’huile végétale)puis dans l’eau apaise et calme l’organisme et décrispe les nerfs tendus.

Le respect de la posologie

Ceci est primordial vu la concentration des plantes et si l’insalivation est bien faite et la posologie respectée, il n’y a aucun danger. 

- Par voie orale: Ne jamais dépasser 3 gouttes 3 fois par jour (9 gouttes au total).

- Par voie cutanée: Ne jamais dépasser 5 à 6 gouttes ajoutées à l’huile végétale.

Parvis Santé vous propose un grand choix  d'huiles essentielles pour votre santé: chacune avec ses propriétés curatives spécifiques. En respectant scrupuleusement la posologie, on s’évite des effets secondaires qui peuvent être graves tant au niveau digestif, intestinal que cutané.

Si l’insalivation et le massage cutané sont faits correctement, on est certain que les molécules organiques des huiles essentielles atteindront rapidement les parties lésées de l’organisme et accompliront leur travail d’aseptisation, de purification et de restauration des tissus ou des cellules lésées par des excès toxiniques ou des infections microbiennes ou virales.

Prévoir chez soi une petite pharmacie d’huiles essentielles n’est pas un luxe mais une preuve de sagesse pour prévenir certains maux, en soigner d’autres et éviter des complications ultérieures par négligence de soins ou répétition d’erreurs alimentaires ou comportementales dans l’hygiène de vie.

Il faut savoir que 2 ou 3 gttes 3 fois par jour d’HE de citron ou de pin ou de thym préviennent une bronchite ou la calment; que 3 gttes de romarin 3 fois par jour libèrent le foie et enrayent une sinusite; que 3 gttes de gaultherie dans un peu d’huile végétale neutre réchauffent un muscle ou une articulation et préviennent un claquage musculaire ou une tendinite; que 2 gttes de girofle mêlées à une cuillerée à café d’alcool à 90 ° reversée dans un verre d’eau tiède permettent de faire des bains de bouche et de corriger des aphtes tenaces, des névralgies dentaires ou encore de remédier à des gingivites.

Constituer sa pharmacie en aromathérapie suppose la connaissance des huiles essentielles avec leurs vertus fondamentales et leur action caractéristique dans certains maux.

Comme vous pouvez vous en rendre compte dans le tabeau ci-dessous, les bienfaits des huiles essentielles sont multiples. C’est pourquoi la sagesse populaire a toujours su se soigner avec les plantes pour tirer de leurs vertus la santé physique et mentale que tout homme recherche. Mais n’oublions jamais que les huiles essentielles sont des compléments de santé mais que cette dernière a toujours son fondement sur le respect absolu des lois de la vie qui sont une alimentation saine, un sport quotidien et un sommeil régulier. Accepter ces lois avec sagesse et les vivre au quotidien c’est demeurer dans une santé naturelle qui seule est durable parce qu’elle est vraie.

Père François Zannini

 

Litérature: